Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


A la demande de Marie, je met des renseignements sur cette orchidée,  le Dendrobium qui a tant d'espèces différentes et des modes de culture très variés. J'ai lu quelques livres sur le sujet et vu plusieurs sites et tous les auteurs donnent à peu près les mêmes renseignements. Je vais essayer de faire un résumé de ce que j'ai appris sur ce genre.

Il existe plus de 1200 espèces de Dendrobium réparties sur une large partie du globe qui va de la région Himalayenne, jusqu'aux îles du Pacifique occidental, en passant par la Nouvelle Guinée, la Thaïlande, le Japon, l'Australie, la Nouvelle Zélande, et le Sri Lanka. Sur un territoire aussi immense, ils se sont diversifiés et adaptés à presque tous les climats. Les Dendrobiums sont en général épiphytes, parfois lithophytes, vont de la miniature de quelques centimètres aux géantes dont les cannes peuvent atteindre plus de 3 m de hauteur. Ils vivent dans les zones où l'on rencontre les saisons des pluies, pendant lesquelles ils se développent, et les saisons sèches, les obligeant à entrer en phase de repos végétatif, à l'issue de laquelle, ils fleurissent. La plupart d'entre eux entrent dans une des trois catégories de climat suivant : chaud, tempéré, froid. Ils ont en commun la présence au niveau de la fleur d'un menton formé par la réunion des deux sépales latéraux et du pied de la colonne : il compose une sorte de court éperon à l'arrière de la fleur. Certaines espèces sont caduques, tandis que d'autres sont semi-caduques et parfumées.



Dendrobium Phalaenopsis se cultive en serre chaude (les couleurs sont variées dans les jardineries et peuvent aller du blanc au rose pâle jusqu'au violet)

Photo-037.jpg



Dendrobium nobile de serre froide (il demande une période de repos au frais pour refleurir).

Photo-588-copie-1.jpg


Conditions de culture

Une serre est conseillée pour leur culture mais les Dendrobiums ont une grande facilité d'adaptation et peuvent fleurir sous des conditions qui ne leur conviennent pas. Il leur faut un soleil partiel. Ils ont besoin d'un pot pas trop grand et garni d'écorces de pin. Les espèces miniatures ou à port pendant préfèreront un morceau d'écorce en liège reconstitué et assez épais pour mieux pousser et dans lequel les racines pourront s'immiscer. Les racines devront sécher avant la nuit. L'arrosage sera régulier et en laissant sécher le substrat entre deux arrosages successifs. Le rempotage se fait tous les deux ans et l'apport d'engrais pas trop fortement dosé (la moitié de la dose conseillée pour les orchidées suffit) une fois sur deux en période de végétation. Pendant le repos, les arrosages seront légers avec une eau faiblement minéralisée. J'utilise de l'eau en carafe filtrée. La multiplication se fait soit par division soit grâce aux keikis qui se forment sur les vieux pseudobulbes. Les miens me donnent des keikis en ce moment. Qu'ils étaient beaux en fleurs (voir les photos). 

Je taperai la suite dans mon prochain article qui concerne les sept groupes de culture sur le Dendrobium. Il faut bien deux articles sur lui pour mieux le connaître et c'est peu!





Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :