Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

En ce début d'année 2011, j'ai décidé de vous montrer les progrès de mes jeunes hoyas de l'année 2010. J'avoue que certains n'ont pas évolué beaucoup et d'autres ont carrément fanés, certainement à cause des baisses de températures dans ma véranda lors des grands froids. Une mauvaise isolation en est la cause aussi, à laquelle j'ai remédier pendant mes congés, en doublant les baies vitrées avec du film de forçage qui laisse passer la lumière et qui évite à l'air fraîs de s'infiltrer à l'intérieur. J'ai également collé des bandes de joints en mousse au plafond et aux recoins mals jointés. Tout ne peut pas être parfait au début quand on réalise soi-même une véranda. Avec cette nouvelle isolation de fortune, je suis passée de 15 °C à 20 °C. Ce qui convient mieux aux hoyas.

 

Je commence donc par vous montrer hoya cv. Chouke.

 Il est à gauche sur la photo à côté de hoya  David cummingii.

Des pédoncules se sont formés. Peut-être de futures floraisons pour 2011.

 

DSCN3872.JPG

 

Je rappelle que ce hoya vient d'un producteur de Thaïlande à qui j'aime bien commandé les boutures car elles sont très belles et pas chères. Voici quelques renseignements sur cv. chouke tirés du site "Hoyas in Words and photos", j'ai mis un lien sur la page de droite, dans ma liste de blogs que j'aime visiter.

 

Hoya cv Chouke est issu d'un croisement de hoya carnosa et hoyas serpens. Habituellement appelé cv Chouke ID no BE 24, c'est la "soeur" de cv Mathilde BE 23. Les feuilles sont un peu plus grosses que celles de Mathilde, elles ne sont pas mouchetées ou très peu. Cette agréable plante tolère un peu plus la sècheresse. La première année c'est un hoya qui peut paraître un peu lent à pousser (chez moi, il a bien grandi). Il fleurit facilement et très tôt comme hoya Mathilde mais sa floraison est plus belle.

Hoya cv Chouke aime la lumière mais ne doit pas être exposé en plein soleil. Une orientation ouest est bonne. Il tolère la sècheresse mais il ne faut pas laisser le substrat totalement sec. Il ne supporte pas une température en dessous de 10 °C, l'idéal est de 20 °C à 25 °C. Chez moi j'ai eu 15 °C et ça ne lui a pas posé de problèmes.

 

Le prochain décrit sera hoya Paziae.

 

A bientôt !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :